Le jour E, jour de l'espagnol

Le samedi 25 juin dernier a eu lieu la 4ème édition d’El Dia E, la fête de tous ceux qui parlent espagnol. Cette célébration de la langue espagnole a été créée par l’Institut Cervantes en 2009 pour mettre en avant la culture à la fois espagnole et ibérique dans les 5 continents. Ces 3 dernières années, tous les centres de l’Institut Cervantes, de Sidney au Brésil (77 villes de 44 pays), ont fêté ce jour si spécial. « L’espagnol est une langue extraordinairement riche. Nous nous devons de la valoriser et de l’apprécier. » a déclaré Monserrat Iglesias, directrice de la Culture de l’Institut Cervantes.

Lors de la journée du samedi 25 juin 2012, le siège social de l’Institut Cervantes, située à Madrid (calle de Alcalá, 49) s’était transformé en une place remplie d’activités pour enfant, de visites pour les adultes, des représentations artistiques,  etc.

Des centaines d’enfants ont pu écouter des écrivains et des narrateurs comme Norma Sturniolo, Cristina Herreros, Luisa Borreguero et Margarita del Mazo leur lire des contes et se sont diverti en participant à des ateliers et à d’autres activités ludiques en rapport avec la langue espagnole que nous sommes plus de 500 millions à partager dans le monde. 
Cette année encore, la majorité des sièges sociaux de l’Institut se sont transformée en stade de jeux du « Juego del Español » qui est en quelques sortes la version Castillane du jeu du Scrabble Anglo-Saxon

D’autre part les plus grands, eux, ont pu visiter la Caja de las Letras qui est un coffre-fort anciennement réservé au stockage des œuvres des grands écrivains hispaniques. Les visites guidées dans ces endroits précieux ont suscité un grand intérêt parmi les visiteurs puisque ces lieux ne sont pas ouverts au public.

Hors de l’Espagne, les auteurs Jorge Edwards, prix Cervantes 1999, et Fernando Iwasaki ont menée deux conférences sur la littérature en Espagnol dans le Cervantes d'Athènes ; le duo de flamenco formé par Manuel Reina et Bout de Triana s’est produit à Istanbul ; l'acteur Jorge Ramos a interprété l'œuvre « José Gaspar » à Vienne ; l’illustrateur Ángel de la Calle a inauguré une exposition à Munich ; et les poètes Edgardo Dobry et Francesco Luti ont offert un récital à Milan. 
 
Concours d’écriture de récits de moins de 140 caractères 
Des milliers d’étudiants espagnols ont participé au concours d’écriture de récits sur le réseau social Twitter en mai. Seule règle : ces récits devaient obligatoirement contenir les mots tels que : « Querétaro, gracias, sueño, libertad, amor, Jesús, tú, murmullo, alma y meliflua », mots élus « mots préférés » de l’année dernière.

Sur la toile, depuis son lancement le 12 juin, les internautes ont visité plus de 2.000 fois par jour les pages consacrée à ce jour sur : http://www.eldiae.es/. Sur ces pages, on peut voir des vidéos contenant, par exemple, les mots espagnols préféré ; les textes des gagnants d’un concours en rapport avec l’Institut Cervantes, et une courte vidéo du projet « Hojas de Parra » (« Feuilles de vigne »)  dédié au poète Chilien Nicanor Parra, le grand gagnant du Prix Cervantes 2011.
Sur les réseaux sociaux, El Día E a plus de 13.000 adeptes sur Facebook (www.facebook.com/El-Dia-E), et plus de 2.000 sur Twitter (www.twitter.com/eldiae).

Les parrains et les marraines de la 4ème édition d’El Día E.
Pour la deuxième année consécutive, la journée a été parrainée et marraine par beaucoup de personnalités venant du monde de la culture. Victor Garcia de la Concha, directeur de l’Institut Cervantes, et Paolo Piamonti, directeur du Théâtre de la Zarzuela ont récemment été rajouté à la prestigieuse liste des parrains et marraines de cette journée, qui comptait déjà écrivains Lorenzo Silva et Mari Jungstedt ; les hispaniques Ian Gibson et Carolyn Richmon, le journaliste Guillermo Fesser ; les musiciens Luis Eduardo Aute, Martitio et Ara Malikian ; ou encore Eva Lootz qui s’est illustrée dans les arts plastiques. Chaque parrain et marraine avait également élu son mot espagnol préféré les années passées. 

Cela-dit, cette année,  il n’y a pas eu de vote des “mots préférés” en espagnol. Cependant, il était possible de voir des vidéos présentant les personnalités de la culture et quelques parrains de cette journée nous proposer des mots qui selon eux, était les plus beaux de la langue espagnole. On en retient, entre autres,  quelques termes comme « ojala », proposé par Eva Lootz.                    

Les mots préférés de l’ensemble de l’équipe de Tía Tula, ainsi que de certains élèves sont :  « mariposa », « azafata », « barruntar », «algarabía», «mantequilla», «berrete», «azahar», «aldaba» et «burbuja».

Une langue qui ne cesse de se développer :
Pour finir, on notera une nouvelle fois que l’espagnol est la 2ème langue la plus parlée au monde (avec plus de 500 millions de personnes la parlant) juste après le chinois. Elle est aussi la 2ème langue la plus étudiée dans le monde (après l’anglais), la 2ème langue dans le domaine de la communication à l’international (après l’anglais) et également la 3ème langue la plus utilisée sur internet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire