Salamanque, une ville merveilleuse!

Je suis française et j'ai eu la chance de découvrir Salamanque grâce à un stage de 6 semaines que j'effectue dans le cadre de mes études d’assistante de manager dans l’école de langue qui s’appelle Tía Tula.
Salamanque est une ville qui se trouve dans la région de Castille et Léon, région frontalière du Portugal, dans le Centre-Ouest du pays. Elle a été reconnue capital européenne de la culture en 2002.

Cette ville est  riche en édifices, endroits de détentes (Plaza Mayor qui abonde en cafés, boutiques, bars et restaurants), en légendes (« la grotte de Salamanque », « la grenouille cachée ») etc.

Dès mon arrivée j’ai été frappé par la sympathie, la gentillesse et le caractère amical des habitants. Ils sont toujours prêts à te renseigner, à t’indiquer un chemin ou même à discuter avec toi, et ceux, même si tu n'es pas originaire de la ville. Les espagnols sont très ouverts, c’est sûr ! Salamanque est aussi une ville très touristique où des groupes entiers de jeunes étudiants de pays étranger, ou d’autres personnes n’hésitent pas à venir pour découvrir son centre culturel ou même son université qui est la plus vieille d’Espagne (Universidad de Salamanca). Beaucoup viennent y apprendre l’espagnol notamment à Tía Tula qui est une académie de langue agrée par l’Institut Cervantes.

Cela ne fait que 2 semaines que je suis ici, et pourtant je m’y sens totalement bien. C’est une ville très agréable ou détente rime avec plaisir, rencontres, diversité, amusement, sortie et découverte.  Il me reste encore quelques semaines ici  et j’ai bien l’intention de faire pleine de chose comme aller à la piscine, faire une promenade en barque, visiter les musées, manger de la paëlla, des tapas, des churros au chocolats, assister aux différents festivaux à ciel ouvert, etc.


¡Viva Salamanca!  

La légende de la Grotte de Salamanque

La Grotte de Salamanque est l’un des coins les plus mythiques de Salamanque. Selon la tradition, le diable lui-même avait pour habitude de faire de la magie noir au Moyen-âge  dans cette grotte. C’est ainsi que la popularité de cette cave s’est construite.

Où se trouve la Grotte de Salamanque ? En fait elle se trouve tout prêt de nôtre école, Tía Tula, comme beaucoup d’autres monuments de la ville.  

(Tu peux te référer à notre article précédent : Comment trouver Tía Tula à coup sûr sur un plan touristique de Salamanque). 

Plus précisément, la Grotte de Salamanque se trouve sur la Cote de Carvajal. Ici, nous allons te montrer comment aller de Tía Tula (A) à la Cote de Carvajal (B), en utilisant Google Maps, avec une vue sur la Cote de Carvajal depuis Google Maps.



Ver mapa más grande

View Larger MapView Larger Map

A l’origine, la Grotte de Salamanque était la seule crypte ou la sacristie de l’église de Saint Cyprien. C’est une église qui a été détruite plus tard, à la fin du XVIème siècle. Des cette sacristie Clément Potosi, le sacristain de dévoua pendant des années, comme il le paraitrait, à donner des cours d’art considéré comme de l’art obscure comme par exemple l’astrologie et la voyance. L’objectif était de transmettre des techniques divinatoires. Les élèves à qui il enseignait cet art obscur devaient garder le secret de leur savoir faire. Et c’est ainsi que la légende se créa et commença à se propager. L’histoire se compliqua quand le sacristain fut remplacé par le diable en personne (peut-être à travers Clément Potosi ?). On raconte que pendant 7 années consécutives, Satan enseignait la magie noire à 7 élèves la nuit, dans cette crypte. La plus part de ses élèves étudiaient à l’université de Salamanque (qui était l’une des universités principale d’Espagne – une Espagne qui était à cet époque en grande partie dominé par l’Eglise et qui recevait des étudiants de tous les coins du pays, et même au delà). A la fin de ces sept ans d’enseignement, les étudiants faisaient un tirage au sort pour savoir lequel d’entre eux devrait payer la totalité des cours reçus, et si le malheureux n’avait pas l’argent nécessaire, alors il était tous condamné, à vie, à servir le diable et à travailler à ses cotés dans cette grotte.

 


Nous avons ici le chapitre le plus fascinant de cette légende : Le Marquis de Villena (le personnage légendaire inspiré par Enrique de Villena et Enrique de Aragon) était l’un ces étudiants qui participèrent à ces cours de magie noire. Il fut tiré au sort et devait payer les cours reçus pour lui et le reste de ses camarades. Cependant, il n’avait pas d’argent et il fut condamné à rester dans la sacristie.

Un jour, il décida d’essayer de s’enfuir : il se cacha dans un énorme pot et quand le diable fut entré dans la sacristie et ne le voyant pas, il sortit de sa prison, laissant la porte ouverte derrière lui. Un fois hors de la sacristie, Villena s’enfuit dans la rue. Le diable tenta de le rattraper, mais il ne réussît pas. Il ne  pût rattraper que son ombre…

Depuis ce moment là, le Marquis de Villéna fut marqué par une malédiction  qui était d’avoir perdu son ombre et ceci faisait de lui l’otage de Satan.  Ceci signifiait qu’il devrait rester dans l’ombre des gens pour que les gens ne se rendent compte qu’il n’avait pas d’ombre lui-même.

Comme toujours, il existe plusieurs version pour cette légende, mais la majorité de cette version coïncident en ce qui concerne les points les plus importants.

Cette histoire était très connue en Espagne entre le 14ème et le 16ème siècle. C’est d’ailleurs ainsi que les premiers marins espagnols qui sont intervenus dans la colonisation de l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, l’ont entendue.  C’est aussi la raison pour laquelle aujourd’hui on évoque cette terre en parlant de la cave et des endroits occultes et sombre quand on parle de « Salamanque ».

 

 

Cela-dit, en réalité, a cette époque on ne racontait plus la légende de la Grotte de Salamanque parce que la reine Isabelle Catholique avait ordonné de murer la sacristie / la crypte avec des pierres à mortier quelques années au paravent. Ensuite, l’église à été fermée en 1580.  Ceci prouve que la légende existait déjà à ce moment là. Depuis ce moment là, une moitié de la grotte disparu et l’autre moitié devint un entrepôt du palais du 1er Majorat d’Albandea, puis cellier d’une boulangerie, et enfin, un dépotoir.

 

 

Pour finir, au 20ème siècle, au début des années 90, la zone a été consciencieusement creusée et réhabilitée. Les découvertes ont été exposées au grand public en 1993. Cette zone constitue depuis, une zone archéologique se divisant en trois parties : la Tour de Villena (une référence au Marquis), l’église de saint Cyprien et la Grotte de Salamanque. Cette  visite importante fait partie de celles que font nos élèves de temps en temps, comme activité extrascolaire.

 

En vérité, quand on entre dans l’enceinte de cette grotte, on voit les ruines. Et ces ruines ne sont qu’un échantillon. Mais on peut difficilement sauter par-dessus ces ruines sans repenser à cette légende qui enveloppe ce lieu, cette légende qui s’est propagée dans le monde entier pendant des années. On ne peut pas s’empêcher de repenser à ce qui s’est passé…

Activités extra-scolaires du 28 mai au 01 juin 2012


Lundi 28, 19:00. Plaza mayor + glace. Vous allez connaitre l’histoire de la Plaza Mayor en dégustant une glace que nous auront achetée chez le fameux glacier Novelty. Prix : la consommation - point de rencontre : Tía Tula -Durée approximative : 1h
 
Mardi 29, 19:00. Exposition. Sur les traces de Unamuno : cette série de tableau présente des paysages actuels qui différent un peu de ce que pouvait contempler Unamuno. Point de rencontre : Tía Tula – Durée approximative : 1h dans la salle d’exposition Santo Domingo de la Cruz.
 
Mercredi 30, 18:30. Les tours du Clergé. A travers l’exposition Scala Coeli, nous monterons dans les tours de l'actuel Real Clarecía San Marcos et regarderons Salamanca de là-haut. Prix : entre 5 et 6 € (en fonction du nombre d’étudiants intéressés) – Point de départ : Tíia Tula - Durée approximative : 1h.
 
Jeudi 30, 18:30. Promenade en barque. Nous ferons une promenade en barque sur le Río Tormes. Prix : entre 3 et 4 € (en fonction du nombre d’étudiants intéressés) – Point de rencontre : Tía Tula – Durée approximative : 1h30.
 
Vendredi 01, 20:00. Route de tapas. Nous irons manger des tapas dans différents bars du centre ville. Prix : 6 € - Point de rencontre : Tía Tula – Durée approximative : 1h30

Remarque : Toutes les activités proposées sont gratuites et celles qui ne le sont pas sont indiquées d’un prix. Il est nécessaire de s’inscrire au secrétariat avant d’y assister. Minimum de 3 personnes pour chaque activité.

Un autre grand nom de la littérature hispanique nous quitte.

Cette semaine, un autre grand nom de la littérature hispanique nous a quitté : le mexicain Carlos Fuentes (originaire de Panama). 

Il était un géant comparable à d’autres grands auteurs comme Vargas Llosa et García Márquez qui sont tout deux responsables (en plus d’autres auteurs comme Julio Cortázar, Alejo Carpentier José Donoso, etc.)  de ce que l’on appelle le Boom de la littérature Latino-Américaine dans les années 60.

Née d’un père diplomate mexicain, il s’est toujours démarqué tant grâce à sa formation élevée en culture que grâce à son intelligence qu’il acquit avec cette formation ainsi que son caractère cosmopolite qu’il a conservé durant toute sa vie. Après avoir étudié au Mexique et en Suisse, il donna des cours à Paris, à Princeton, en Colombie, à Harvard et à Cambridge où il fut professeur. Il fut proclamé docteur après avoir honoré des causes dans le monde entier : Warwick, Essex, Miami, Chicago, Veracruz, Sinaloa, le Puerto Rico, Cantabrie.

Il a aussi reçu une multitude de prix le long de sa vie, dont  le Prix National de la Littérature du Mexique en 1984, par exemple,  le Prix littéraire Espagnol en 1987, la Légion de Honneur française en 1992 et le Prix Prince des Asturies en 1994.

Parmis ses différentes œuvres se détachent la "région la plus transparente" (son premier roman, de 1958), la "mort d'Artemio Cruz" (1962) et "Terra Nostra" (1975; récompensé par  Xavier Villaurrutia en 1976 et récompensé par Rómulo en 1977). Il a aussi touché avec excellence les domaines du court récit et du conte ("Les jours masqués" et "Chanter des aveugles"), de l'essai (un "Nouveau roman hispano-américain" y "Le miroir enterré"), du théâtre ("Le borgne est roi") et du scénario cinématographique ("le Temps de mourir", écrit en collaboration avec García Márquez).

Il joua un grand rôle dans l’entrée de la littérature mexicaine dans la modernité, notamment par son attitude critique envers son pays, contres ses limitations culturelles, sociales et politiques.
Cependant, aujourd’hui tout le pays pleure sa mort, et avec ce même pays, tout les autres pays où sa langue, l’espagnol, est parlée, parce qu’il a tant fait durant sa vie. Qu’il repose en paix, Charles Fuentes.
 
(Tout au long de la semaine qui va venir à Tía Tula, nous ferrons des lectures des extraits de ses œuvres les plus significatives.)

Activités extra-scolaires du 21 au 25 mai 2012


Lundi 21, 18:00. Venez pratiquer l'espagnol en parlant de l'actualité cinématographique... On vous attend!

Mardi 22,  19:00. Chocolate et churros. Nous goûterons le fameux Chocolate avec churros dans la caféteria El Valor.Prix: 3,30€ (un chocolat moyen avec 2 churros). Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h.

Mercredi 23, 18:30. Visite du Patio de Escuelas. Une personne de l'école vous racontera l'histoire et les particularités du monument historique de l'Université de Salamanque. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h.

Jeudi 24, 17:30. Sport. Nous irons jouer au tennis ou au basket (selon les étudiants qui s'inscrivent à l'activité). Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h30.

Vendredi 25, 19:30. Cinéma. Nous irons voir un des films espagnols actuellement aux affiches. Prix: 5€ (avec le carné de Tia Tula). Point de rencontre: Tia Tula - Durée en fonction du film choisi.

Remarque : Toutes les activités proposées sont gratuites et celles qui ne le sont pas sont indiquées d’un prix. Il est nécessaire de s’inscrire au secrétariat avant d’y assister. Minimum de 3 personnes pour chaque activité.

Activités extra-scolaires du 14 au 18 mai 2012


Lundi 14, 19:45. Cinéma. "como agua para chocolate" de alfonso Arau (1992). Cycle: Littérature dans le cinéma espagnol: Une langue, deux langages. Prix: 1,20 € - Durée du film: 114 minutes au théâtre Liceo. Point de rencontre: Tia Tula. 

Mardi 15,  19:00. Grotte de Salamanque + glace. Au fameux glacier Novelty nous prendrons une glace. Puis nous la mangerons en chemin vers la mystèrieuse grotte de Salamanque que nous visiterons. Prix: la consommation. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h.
Mercredi 16, 18:30. Jeu de cartes. Nous profiterons du beau temps au bord du fleuve en jouant au Chinchón, un jeu de cartes typiques espagnoles. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h30.

Jeudi 17, 20:00. Route des tapas. Dans différents bars du centre ville nous prendrons un verre et nous dégusterons quelques tapas. Prix: environ 6 €. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h30.

Vendredi 18, 19:30. Casa Lis. Pour célébrer la journée des musées nous irons visiter le musée d'Art nouveau-Art Déco Casa Lis. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h.

Remarque : Toutes les activités proposées sont gratuites et celles qui ne le sont pas sont indiquées d’un prix. Il est nécessaire de s’inscrire au secrétariat avant d’y assister. Minimum de 3 personnes pour chaque activité.

Activités extra-scolaires du 7 au 11 mai 2012


Lundi 7, Nous pratiquerons l'espagnol en échangeant des impressions sur les films actuels projetés au cinéma.

Mardi 8, 19:45. Cinéma. "Esquilache" de Josefina Molina (1988). D'après l'oeuvre de Buero Vallejo. Cycle: Littérature dans le cinéma espagnol: Une langue, deux langages. Prix: 1,20 € - Durée du film: 100 minutes au théâtre Liceo. Point de rencontre: Tia Tula. 

Mercredi 9, 19:00. Cours de cuisine. Vous apprendrez à faire des tapas typiques de Galice et ensuite vous les mangerez. Prix: 8€. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h.

Jeudi 10, 19:00. Exposition. "El Color de la palabra" de José Portilla. Point de rencontre: Tia Tula - Durée d'environ 1h.

Vendredi 11, 19:30. Fête de bienvenue et de départ organisée par Tia Tula. Lieu: Tia Tula - Durée d'environ 1h30

Remarque : Toutes les activités proposées sont gratuites et celles qui ne le sont pas sont indiquées d’un prix. Il est nécessaire de s’inscrire au secrétariat avant d’y assister. Minimum de 3 personnes pour chaque activité.