La Nochevieja de Salamanque


La meilleure expérience de mes deux mois à Salamanque? Sans hésiter la Nochevieja de Salamanque!!!


Déja, grande chanceuse que je suis, la Nochevieja est tombée à une date pendant mon séjour, et l'expérience est tout à fait fascinante, enivrante, génialissime, extraordinaire.

Près de 40 000 personnes à la Plaza Mayor dans le but de faire la fête, de se retrouver, d'être avec ses amis et de profiter du moment.
Tout le monde se parle, on sait qu'on ne se reverra jamais mais on profite juste du moment présent le temps d'une fête.


Et le bonus chacun peut repartir avec son souvenir puisque les organisateurs donnent à chaque personne un bonnet du père noel avec le "blason" de la Nochevieja de Salamanque dessus.

Ils donnent avec une pochette qui contient les Gaminolas, petit bonbons en gélatine au gout de raisin que l'on doit prendre aux douze coups de minuit. Je préfère vous le dire, c'est  i-m-p-o-s-s-i-b-l-e !
Avec mes amis, on l'a fait comme tous le monde aux douze coups de minuit, enfin, comme tout le monde non, puisque apparemment seul la machoire et le système bucco-dentaire des espagnols sont adaptés à cette tradition.
Le bonbon colle aux dents et il ne reste que deux options: soit gober les bonbons sans macher au risque de s'étouffer, soit macher et se retrouver le bec cloué par la gélatine.

Personnellement, j'ai choisis la deuxième option et battu le record avec 5 bonbons sur douze !

Et nous avions aussi un pétard par personne. Par pétard, j'entends le baton d'encens que l'on fait bruler et qui fait des étincelles, comme sur les gateaux d'anniversaire.
Et qui dégage aussi une odeur de cochon grillé, mais aucune importance parce que quand tous le monde les allument, c'est juste magnifique !!

N’oublions pas le concert qui a eu lieu, avec un DJ et un violoniste magique. On a d’ailleurs découvert que les morceaux de Rihanna, David Guetta, Adèle au violon sont particulièrement excellent !

La Nochevieja c'est aussi... les boites de nuit !
Elles sont nombreuses dans la ville et heureusement avec une fête d'une telle ampleur et le monde présent. Nous y sommes donc allés avec des filles de Valence et de Madrid rencontrées à la Plaza Mayor après le combat avec les bonbons et les cris de bonne année.
La musique était plutot chouette puisque internationale, le dépaysement n'était donc pas total. Cependant, la boite de nuit c'était surtout une grande pièce avec beaucoup de gens, collés les uns aux autres et donc impossible de danser (au risque de frapper une personne au moindre geste) et impossible de boire (au risque de devoir payer le lendemain une note de pressing colossale).

On a donc abandonné l'idée de se déhancher sur le Dancefloor jusqu'au bout de la nuit et sommes repartis clopin-clopan. J'y ai donc gagné un dernier souvenir qui sont mes superbes ampoules au pied puisque, comme toute novice, j'avais choisis de mettre mes nouvelles chaussures à talon cette soirée la !

Mais la Nochevieja est la fête la plus extraordinaire que j'ai pu faire. Pouvoir parler avec tout le monde, anglais, espagnols, français; pouvoir partager plein de chose, s'amuser, se défouler, et vraiment se croire au jour de l'an. Profiter de la musique, faire des photos, être avec ses amis, boire un verre (ou deux, ou trois ...), pouvoir se déguiser sans passer pour une idiote et rire.

La Nochevieja c'est être dans le moment présent sans penser à autre chose que la fête et la joie une nuit à Salamanque.

Une étudiante de Tiatula

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire