Origine de l’université de Salamanque

L’université publique de Salamanque est très célèbre pour sa façade, mais quelle est son histoire?
 
Les cours ont commencé en 1130, à l’intérieur de la cathédrale. Ensuite, l’université à été officiellement fondée en 1218 par le roi Alfonse 9, pour cette raison, l’université est la plus ancienne d’Espagne. En 1254, l’université a été reconnue par le Pape Alexandre IV comme une des quatre universités les plus importantes du monde, avec les universités, d’Oxford, de Paris et de Bologne. La construction du bâtiment des « Escuelas Mayores «  a commencé en 1415.
 
En 1529, les Rois Catholiques ont profité de cette époque faste pour ordonner la construction de la nouvelle façade que nous connaissons aujourd’hui. Le plus remarquable de cette façade est la petite grenouille représentée au-dessus d’un crâne. La légende raconte que pour obtenir son diplôme, chaque nouvel étudiant doit trouver la grenouille. Si l’étudiant ne la trouve pas, cela porte malchance pour ses études.
 
Aujourd’hui, tous les touristes qui viennent à visiter Salamanque cherchent la grenouille qui est devenue un symbole de la ville, comme le démontrent le grand nombre de boutiques de souvenirs proposant des grenouilles sous différentes formes : porte-clés, aimant, peluche…
En 1584, le nombre d’étudiants de l’université atteignait 6778. Après cela, l’université a perdu un peu de son importance et en 1822, elle comptait seulement 412 étudiants.Tout au long de l’histoire, de nombreuses personnes célèbres sont passés par les couloirs de l’université, parmi eux Luis de León, Miguel de Unamuno, Miguel de Cervantès, Hernando Cortés, Christophe Colón…
 
Selon le site de l’université, celle –ci compte aujourd’hui des facultés de droit, d’art, de sciences et de médicine… Aujourd’hui plus de 30000 étudiants passent par l’université chaque année, participant aux 250 programmes offerts par celle-ci.
 
Si tu es actuellement à Salamanque, n’oublie pas de visiter l’université et son magnifique patio !


Claire, Intern in Tia Tula

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire